Îles Purpuraires

 Îles Purpuraires Afrique du Nord  océan Atlantique  Maroc

Les îles Purpuraires (du latin purpura, nom de la couleur pourpre) forment un archipel à quelques centaines de mètres du rivage de la ville d'Essaouira au Maroc.
La baie, les îles purpuraires et l'îlot Mogador.
L'archipel est constitué de deux îles et de minuscules îlots très proches de la côte. L'île principale s'appelle « île de Mogador », « îlot de Mogador » ou « Grande île », elle s'étend sur 30 hectares. La deuxième île, « l'île de pharaon » fait 400 m².
Un petit arichpel au bord du rivage d’Essaouira

Depuis le port d’Essaouir il est possible d’apercevoir un archipel qui protège la baie des vagues de l’Atlantique, connu sous le nom des îles Mogador ou les île Purpuraires. Celles-ci sont composées de quelques îlots à proximité de la côte, et de deux îles. L’île du pharaon qui fait 400 m2 et la plus grande île qui est l’île de Mogador, avec une superficie de 30 hectares, elle abrite des fortifications abandonnées notamment une prison et une mosquée. Les îles Mogador sont désormais transformées en réserve naturelle ornithologique. On y trouve des faucons en voie de disparition (Eléonore), des mouettes et des goélands. Depuis 1980, ces îles sont reconnues comme Site d’Intérêt Biologique et Ecologique (SIBE).

Les îles Mogador : une histoire riche

Des fouilles archéologiques ont démontré que les îles Mogador étaient fréquentées depuis le VIème siècles avant J.-C  par plusieurs civilisations : Greque, Chypriote, Phénicienne, Mauritanienne, Carthaginoise et Romaine. En 1950, les premières fouilles ont permis la récupération de pièces de monnaie -exposées actuellement dans le musée archéologique de Rabat : des fragments en céramique et d’amphores d’époque romaine. Une année plus tard, et à un niveau plus profond de recherches (2 mètres) on y a découvert des lampes puniques et une épigraphie sémitique plus anciennes. Et entre 1956 et 1959, les fouilles ont dévoilé une céramique phénicienne, des fragments d’amphores grecques et des vases chypriotes.

L’île est déserte depuis la fin du règne du sultan Moulay ben Abdallah, au 19 ème siècle, elle comporte les ruines d’une vieille prison construite par le sultan Moulay El-Hassan.

Comment se rendre Îles Purpuraires

SuperficieLa superficie du Maroc est de 659 970 km².LangueLa langue de l'éducation, de l'administration et des médias est l'arabe classique ; celle de tous les jours, l'arabe dialectal et le berbère parlé principalement dans le Rif, les Atlas et le Souss. La plupart des Marocains parlent le français mais aussi l'espagnol et l'anglais.PopulationLe Maroc compte 32,3 millions d'habitants.Vols

Maroc-le Centre :

La ville de Marrakech se trouve à 3 heures de vol de Paris. L'aéroport de Casablanca est à 2h de Paris. Agadir se trouve à 3h30 de vol de Paris.

Maroc-Le Nord :

La ville de Tanger se trouve à 2 heures 30 de vol de Paris. L'aéroport de Fès est à 3 heures de vol de Paris.

Maroc-Le Sud :

La durée du vol entre Paris et Dakhla est assez longue car il faut faire une escale à Casablanca. Seule la compagnie aérienne Royal Air Maroc effectue des vols à destination de Dakhla.

Formalités et visa Maroc

Pour séjourner au Maroc, il convient de disposer d'un passeport en cours de validité couvrant la totalité de votre séjour. Depuis le 18 juin 2015, le passeport est obligatoire, y compris pour les groupes en voyages touristiques organisés. L'entrée sur le territoire marocain n'est plus possible sur la présentation de la seule carte nationale d'identité.Si votre séjour dure plus de trois mois, il est conseillé de prendre l'attache du service de l'immigration marocain et de solliciter une prolongation qui ne pourra pas excéder trois mois. En cas de situation illégale, une amende ou bien une mesure d'expulsion assortie d'une interdiction de séjour peuvent être appliquées. Pour pénétrer sur le territoire marocain, il faut un passeport en cours de validité. Sachez que la loi interdit d'importer ou d'exporter des dirhams.ReligionL'islam sunnite est la religion officielle. Les chrétiens et les juifs sont minoritaires.

Monnaie
L'unité monétaire marocaine est le dirham (MAD) qui se divise en 100 centimes. On ne peut se le procurer qu'au Maroc. Le change s'effectue dans les banques et les établissements agréés, annoncés par un panonceau doré. A l'issue de l'opération, ils vous délivrent un bordereau, demandé à la fin du séjour si vous souhaitez reconvertir votre reliquat de dirhams dans votre monnaie. Les distributeurs automatiques des grandes villes acceptent toutes les cartes de crédit internationales. Vous pouvez également vous rendre dans les banques avec une carte de crédit ou un chéquier. Elles ouvrent du lundi au vendredi de 8 h 15 à 11 h 30 et de 14 h 15 à 16 h en hiver et de 8 h à 11 h 30 et de 15 h à 17 h en été. De 9 h 30 à 14 h pendant le ramadan. Les grands hôtels, les restaurants, les boutiques, voire certains magasins dans les souks, acceptent les cartes de crédit.

Transport
La voiture est le moyen de transport idéal pour voyager dans le Sud marocain. Vous pouvez ainsi vous arrêter en toute liberté pour profiter des paysages. Le code de la route est de type international et le français figure sur les panneaux d'indication routière. Vous trouverez pléthore de loueurs de voitures à Ouarzazate qui vous demanderont un permis international. Cependant, il faut vous montrer prudent non seulement avec les automobilistes mais aussi avec les cyclistes, motocyclistes, piétons, charrettes, voire les animaux. Appuyez sur l'avertisseur sonore ! Vérifiez que votre véhicule s'adapte à votre itinéraire. Si ce dernier comporte de la piste, demandez un 4 x 4. Il vaut mieux en louer un dès le départ. Une fois les pneus et la roue de secours contrôlés, vous pouvez empreinter toutes les routes à condition de vous informer préalablement sur l'état des pistes. Dernière recommandation : faire le plein d'essence dès que possible. Moins cher, l'autocar vous emmène partout ou presque. C'est le transport collectif le plus répandu au Maroc. Sinon des vols intérieurs relient Ouarzazate aux grandes agglomérations et des "grands taxis" assurent les liaisons aéroports, interurbaines et banlieues. Si vous le pouvez, fixez le prix de la course avant d'effectuer le trajet. En ville on peut utiliser les petits taxis, bon marché. Même chose, lorsque le compteur fait défaut, précisez le montant à l'avance. Si vous recherchez la liberté, la location de voiture peut être la solution.

Santé
Aucune vaccination n'est obligatoire. Evitez de boire l'eau du robinet et celle des vendeurs ambulants. Préférez les eaux de source : Sidi Harazem, Imouzzer, Sidi Ali et Oulmès se vendent en bouteilles. Renseignez-vous avant de vous baigner dans les oueds. N'oubliez pas les cachets pour les intestins, si vous êtes fragile, et prenez vos précautions contre les piqûres d'insecte et le soleil. Aucun certificat de vaccination n'est exigé.

Electricité
220 V dans les nouveaux bâtiments, 110 dans les anciens, parfois les deux. Les prises de courant sont de types français. Prévoir un adaptateur.Frequentations

Sites Touristiques


Les îles Purpuraires quant à elles sont occupées dès le III siècle avant J.C. Une Monarchie Berbère s’y installe et vers 146 avant J.C. les Romains en font un état client et finissent par les annexer. Le nom des îles vient d’une matière première étonnante, un coquillage, le murex qui, une fois traité, devient une teinture et donne le pourpre.

La renommée des îles tient surtout au fait que cette couleur fut pendant des siècles le symbole de la puissance sociale. Les caciques des sommets hiérarchiques portaient cette couleur, véritable signe de reconnaissante de caste et étaient les seuls à en avoir le droit.

Aujourd’hui, en louant une barcasse sur le port, la balade est avant tout celle de l’imaginaire. Les îles ne se visitent pas, sauf dérogation exceptionnelle, mais leurs vestiges et les milliers d’oiseaux de la réserve ornithologiques sont un spectacle qui donne à la baie sa beauté.

Essaouira offre, depuis le large, un spectacle magique. Le blanc éclatant, le bleu profond et le vert des forêts d’arganiers sont si tranchés que la ville paraît une peinture impressionniste.
Et puis en longeant la côte, on découvre une succession de plages immenses, d’oueds sauvages et de forêts denses.

L’atlantique est d’un bleu franc, les rouleaux sont mousseux et les mouettes toujours aussi bruyantes et agitées. C’est cette nature maritime grandiose qui inspira tant d’artistes et qui fait d’Essaouira une cité des arts et de la nature.

Plus...

Îles Purpuraires

Billet banque

Drapeau