île Brava

  île Brava                       Afrique de l'Ouest   océan Atlantique  îles Cap Vert


ÎLE DE BRAVA

Il vous faudra passer par Santiago et Fogo pour atteindre Brava, l’île aux fleurs ! Très peu connue et fréquentée, vous passerez un séjour inoubliable entre magnifiques balades et grande variété de fleurs et d’oiseaux.

Située à 20 km de Fogo, Brava ou l’île aux fleurs, est la plus sauvage, montagneuse et fleurie de l’archipel ; elle possède la plus grande variété de plantes et de fleurs du pays. Sa superficie de 67km² en fait la plus petite île habitée du Cap Vert. Elle est accessible depuis Fogo par ferry et est desservie 4 fois par semaine. Egalement surnommée l’île du bout du monde, Brava est la dernière terre avant l’Amérique du sud, alors on a le sentiment d’être privilégié quand on y séjourne. Nova Sintra est la capitale, située à 500m d’altitude sur la place d’un ancien cratère, vous découvrirez une ville  fleurie avec quelques restaurants. Faja da Agua est un village charmant, en bord de mer et entouré de montagnes.

L’Ile de Brava, la plus petite des îles habitées de l’Archipel a une superficie de 64 km2 avec une longueur maximum de 9 km ; elle est aussi l’une des plus montagneuses, avec un relief très accentué, des vallées profondes et abruptes et dont la plus haute altitude, le Pico de Fontainhas, est de 976 mètres. Sa côte très escarpée, abrite beaucoup de baies.


Plus...


Comment se rendre île Brava ?          



Transports pour aller au Cap-Vert

L'avion est le moyen de transport le plus pratique. Il existe bien un système de ferry, mais le trafic n'est pas régulier et cela reviendra probablement aussi cher que la voie aérienne. Il y a des vols réguliers depuis Lisbonne, les départs d'autres villes européennes étant moins fréquents. L'archipel compte quatre aeroports internationaux, sur les îles de Sal, Santiago, Boa Vista et Sao Vicente.

10 aéroports desservent Cap Vert et les 5 plus grands sont.
Aéroport Francisco Mendes (Praia, Cap Vert)
Aéroport international Amilcar Cabral (Sal, Cap Vert)
San Pedro Airport (São Vicente, Cap Vert)
Rabil Airport (Boa Vista, Cap Vert)
Sao Filipe Airport (Fogo, Cap Vert)

Depuis le 1er août 2017, la compagnie aérienne nationale TACV a cessé ses vols intérieurs. Ces derniers sont désormais assurés par la compagnie BINTER. 

Passeport
Les autorités capverdiennes exigent que le passeport ait une durée de validité au moins égale à six mois après la fin prévue du séjour dans le pays.

L’entrée et la sortie du territoire capverdien doivent s’effectuer à partir des postes-frontières suivants :

- Postes-frontières aériens

aéroport Nelson Mandela à Praia, île Santiago,
aéroport Amilcar Cabral, île Sal,
aéroport Cesaria Evora, île Sao Vicente,
aéroport Rabil, île Boa Vista,

- Postes-frontières maritimes (les trois ports indiqués ci-dessous, à l’exclusion de tous les autres dans lesquels il n’est pas délivré de visa d’entrée ni de sortie) :

port de Praia, île Santiago,
port Porto Grande, Mindelo, île Sao Vicente,
port de Palmeira, île Sal.

Visas
Le visa touristique est obligatoire et payant. Il doit être sollicité soit directement auprès de l’ambassade de la République du Cap-Vert à Paris, soit par l’intermédiaire d’agences de voyages. De façon dérogatoire, il peut être délivré à l’arrivée à l’aéroport au Cap-Vert.

Une prolongation du séjour touristique peut être obtenue, au Cap-Vert, auprès de la Direction de l’émigration et des frontières. L’ambassade de France à Praia n’a pas compétence pour intervenir dans ce domaine.

La demande de carte de résidence, dans le cadre d’un long séjour, fait l’objet d’une procédure spécifique, au sujet de laquelle l’ambassade de France à Praia n’a pas compétence pour intervenir.

Les cartes de crédit

internationales sont de plus en plus acceptées. Il faut cependant noter que la carte MASTERCARD n’est pas acceptée à tous les distributeurs automatiques ni à toutes les bornes de paiement SISP. La carte VISA est plus largement acceptée. Certains établissements touristiques acceptent le paiement en euros.

L’escudo cap-verdien bénéficie d’une parité fixe avec l’euro. 1 euro vaut 110,25 escudo cap-verdiens (taux de chancellerie).

Vaccinations
Aucun vaccin, n’est obligatoire. Cependant, tout voyageur passant par le Sénégal ou le Brésil doit être vacciné contre la fièvre jaune et disposer d’un carnet de vaccinations international à jour.

Températures moyennes (Praia)
21/30° toute l'année

Langue
La langue officielle est le portugais, mais on peut se faire comprendre avec l’espagnol. Les Capverdiens parlent le créole, un portugais savamment transformé mêlé à du dialecte africain, essentiellement le mandingue. À noter que le créole de Santiago est différent de celui de São Vicente, par exemple.

Téléphone
- De la France vers le Cap-Vert : le 00-238, puis le numéro du correspondant à 6 chiffres dont le premier est indicatif de l’île (neuf pour les portables).
- Du Cap-Vert vers la France : 00-33, puis le numéro du correspondant à 9 chiffres.
Toutes les îles sont équipées de cabines à cartes, cartes que l’on peut se procurer dans les postes, certaines merceria et stations-service.
Le réseau mobile couvre théoriquement toutes les îles de l'archipel.


Plus...

Sites Touristiques



L’Ile de Brava, la plus petite des îles habitées de l’Archipel a une superficie de 64 km2 avec une longueur maximum de 9 km ; elle est aussi l’une des plus montagneuses, avec un relief très accentué, des vallées profondes et abruptes et dont la plus haute altitude, le Pico de Fontainhas, est de 976 mètres.
« l’île des Fleurs », par l’abondance et la variété des espèces existantes. L’île a commencé à être réellement peuplée à partir de 1620 à la suite des fréquentes éruptions volcaniques de l’île de Fogo, qui se trouve à 20 km. Beaucoup d’habitants de cette île sont donc venus habiter  Brava, surtout après la grande éruption de 1680.La sécheresse a été l’une des causes de l’émigration, et à la fin du XVIIIe siècle, les baleiniers originaires des Etats-Unis qui s’arrêtaient dans l’île pour se ravitailler, ont embauché  les habitants lesquels étaient réputés pour être de bons marins. Beaucoup d’entre eux ont fini par s’établir aux Etats-Unis et conjointement avec les émigrants de l’île de Fogo ont formé ce qu’aujourd’hui est considérée comme la plus grande communauté capverdienne à l’extérieur. L’activité économique du passé incluait l’extraction de l’urzela, l’agriculture et la pêche, les deux dernières sont jusqu’à aujourd’hui des activités importantes, auxquelles se joignent les aides pécuniaires à leurs parents des ressortissants capverdiens aux Etats-Unis.

Comment y arriver ?
Le port se trouve à Furna et, actuellement, le bateau est la seule façon d’y accéder, des autres îles.
Dans le village de Furna, il y a des hôtels, des auberges et des pensions.Il existe également des complexes touristiques, avec piscine, bar et chambres.

Où aller ?
Dans le village de Furna, il y a des hôtels, des auberges et des pensions. Près de la plage il existe un complexe touristique, avec piscine, bar et chambres.


Plus...

île Brava

Drapeau 

Billet banque