ile Lamu

île  de Lamu        Afrique de l'Est   océan indien   kenya


 L’île  Lamu peut désigner à la fois une île, une ville, un archipel et un comté du Kenya. On ne peut accéder à l'île que par bateaux, les fameux « dhows » (photo ci-contre), et aux yeux de Nairobi, c’est le bout du monde. Et il est vrai que, autant Mombasa a encore du mal à étouffer les échos des violences d’un passé tumultueux, autant Lamu conserve la sérénité des riches marchands qui en firent la fortune, sans que les scrupules ou les remords n’aient réussi à diminuer les penchants pour le luxe, les arts et la volupté.

Les voitures ne pénètrent pas sur Lamu et reste sur le continent seuls les ânes sont autorisés à circuler, on en compte environ 6500. Lamu ne possède ni plages, ni dancings, ni lieux de plaisirs, cet ancien port est donc la destination idéale pour profiter de quelques jours de repos et de détente. Lamu est aujourd’hui la plus vieille ville habitée du Kenya.

Située au bord de l’océan indien, la petite citée a conservé sa civilisation millénaire et son charme d’autrefois. Dans ses ruelles étroites l’influence musulmane y est présente à chaque instant, et il n’est pas rare de rencontrer des hommes avec de longues tuniques ou des femmes vêtues de noir et voilées, ou de voir certaines maisons ornées de magnifiques portes de bois ciselées dans un style typiquement arabe. L’un des plus grands édifices du front de mer (datant de 1892) est le Musée de Lamu, reconstitution de l’intérieur d’une maison swahilie, où vous trouverez des objets domestiques, des meubles, des bijoux ainsi que deux immenses trompes Siwa (qui ne sonnent que pour les grandes occasions) et donnent une bonne idée de l'habileté des artisans swahilis. 

Un peu plus loin vous pourrez visiter le « Swahili House Museum » et, plus insolite, le sanctuaire des ânes, dirigé par la Fondation Internationale de Protection des ânes, qui recueille des ânes éreintés par le travail, et qui finissent leurs jours dans cette retraite paisible.

Plus...

Comment se rendre à l’île  de Lamu

 
l'avion est la meilleure façon d'y aller, et le billet n'est pas si cher (Kenya Airways, Air Kenya et Fly 540 y vont et sont parfaitement sûrs). 
Le bus y va également, mais le trajet est très, très long. En tous les cas, ne jamais voyager de nuit, la route n'est pas 100% sécurisé une fois la nuit tombée.
la vie ne coûte pas cher du tout à Lamu. Il y a plein de petites pensions où l'on peut dormir pour pas cher, bâties dans de vieux palais et avec des meubles anciens. On peut également dormir chez l'habitant sans problème, il y a toujours des gens qui attendent à la sortie de l'avion et peuvent vous emmener visiter pour que vous choisissiez.
à vous de voir si vous préférez rester à Lamu Town, dont la vieille ville est classée patrimoine mondial de l'humanité, ou à Shela, petit village directement au bord de la plage. Il n'y a de toutes façon que 40 minutes de marche entre les deux, ou 10mn en bateau.
plongée : 
très belles plages, dont certaines quasiment désertes que l'on atteint en dhow, le bateau à voile traditionnel. Pas vraiment de plongée, plutôt du snorkeling, et encore, la visibilité n'est pas toujours bonne. Il y a un plongeur qui vient de s'installer pour ouvrir un centre mais je ne sais pas si ça fonctionne déjà. Pour la plongée dans l'Océan Indien, mieux vaut aller à Zanzibar
côté atmosphère, Lamu est évidemment un milliard de fois plus intéressante que Mombasa et ses centaines de complexes touristiques bétonnés. Bien plus de charme et d'âme. Lamu est le repaire des routards, de quelques Européens richissimes qui y ont rénové des maisons, et des expats qui travaillent dans toute l'Afrique de l'Est.

Comment se rendre à l’île  de Lamu

 
l'avion est la meilleure façon d'y aller, et le billet n'est pas si cher (Kenya Airways, Air Kenya et Fly 540 y vont et sont parfaitement sûrs). 
Le bus y va également, mais le trajet est très, très long. En tous les cas, ne jamais voyager de nuit, la route n'est pas 100% sécurisé une fois la nuit tombée.
la vie ne coûte pas cher du tout à Lamu. Il y a plein de petites pensions où l'on peut dormir pour pas cher, bâties dans de vieux palais et avec des meubles anciens. On peut également dormir chez l'habitant sans problème, il y a toujours des gens qui attendent à la sortie de l'avion et peuvent vous emmener visiter pour que vous choisissiez.
à vous de voir si vous préférez rester à Lamu Town, dont la vieille ville est classée patrimoine mondial de l'humanité, ou à Shela, petit village directement au bord de la plage. Il n'y a de toutes façon que 40 minutes de marche entre les deux, ou 10mn en bateau.
plongée : 
très belles plages, dont certaines quasiment désertes que l'on atteint en dhow, le bateau à voile traditionnel. Pas vraiment de plongée, plutôt du snorkeling, et encore, la visibilité n'est pas toujours bonne. Il y a un plongeur qui vient de s'installer pour ouvrir un centre mais je ne sais pas si ça fonctionne déjà. Pour la plongée dans l'Océan Indien, mieux vaut aller à Zanzibar
côté atmosphère, Lamu est évidemment un milliard de fois plus intéressante que Mombasa et ses centaines de complexes touristiques bétonnés. Bien plus de charme et d'âme. Lamu est le repaire des routards, de quelques Européens richissimes qui y ont rénové des maisons, et des expats qui travaillent dans toute l'Afrique de l'Est.

Infos Utiles île  Lamu


Les ressortissants français doivent être titulaires d’un visa ("tourisme" ou "affaires" selon l’objet de la visite) pour entrer au Kenya. Le passeport doit disposer d’une validité d’au moins six mois à la date d’entrée sur le territoire.

Depuis le 1er septembre 2015, il convient d’obtenir, préalablement à l’arrivée au Kenya, un visa électronique, délivré en ligne, dans un délai d’une semaine, à partir du site https://account.ecitizen.go.ke/visitor-registration (site en anglais).

Si vous souhaitez voyager dans la région, vous pouvez obtenir un visa unique Kenya, Ouganda et Rwanda (dit « East Africa Tourist Visa »), au prix de 100 dollars.

Le visa de tourisme, d’une durée initiale de trois mois, peut éventuellement être prolongé de trois mois supplémentaires auprès du Service de l’Immigration. 
Le coût de cette formalité est de 2 200 ksh (environ 20 €).

Les personnes souhaitant s’installer (séjour de plus de six mois) ou travailler au Kenya doivent obtenir le permis de résident correspondant (Work-Permit, Dependant Pass, etc.). Les autorités kényanes sont très strictes vis-à-vis des étrangers en situation irrégulière (travail bénévole ou rémunéré sans permis de travail, etc.). Les arrestations sont fréquentes.

Pour de plus amples informations, prendre l’attache de l’ambassade du Kenya à Paris.
Exemption de visa pour les enfants de moins de 16 ansDepuis le 1er février 2016, le Kenya a décidé de dispenser de visa les enfants de moins de 16 ans accompagnant leurs parents pour une visite touristique au Kenya. Les autorités de l’Immigration se contentent d’apposer un tampon d’entrée sur leur passeport.

Sites Touristiques

Le style à Lamu


Lamu, comme beaucoup d’autres villes du littoral, est principalement une ville/île musulmane. Le style d’habillement du peuple Swahili ici n’a donc pas beaucoup changé au fil des ans. Traditionnellement, les hommes swahili portent des kamis avec des petits chapeaux brodés tandis que les femmes swahili portent de longues robes, longues jupes et couvrent leurs cheveux avec un châle ou un foulard. Beaucoup de ces vêtements traditionnels sont réservés pour les fêtes, les festivals et les grandes occasions religieuses. Lorsqu’ils ne sont pas en vêtements traditionnels, ils s’habillent en style occidental tout en suivant les mêmes règles religieuses qu’ils s’appliquerait à leur habillement traditionnel.

La liste des meilleures activités à effectuer durant un séjour détente sur l’archipel de Lamu :

Musée de Lamu
Visite du Donkey Sanctuary
Village de Shela
Ruines de Takwa
Festival Culturel de Lamu
Festival Traditionnel de Maulidi

En dehors des activités de ces villes et côtes, tous les voyageurs du monde peuvent visiter les forêts et déserts du pays, admirer les magnifiques lacs et faire des randonnées dans les montages kenyannes.



Plus...

île  Lamu

Billet banque

Drapeau