île La Gomera

  île La  Gomera   Afrique du Nord   océan Atlantique  Canaries

La Gomera est l'une des sept îles principales des Canaries (Espagne). Elle est située dans l'océan Atlantique à l'ouest de l'archipel et appartient à la province de Santa Cruz de Tenerife. La commune de San Sebastián de la Gomera est le siège du cabildo insulaire. La Gomera a une population de 20.783 habitants en 2015, ce qui en fait la sixième île des Canaries en population. En outre, elle se classe au sixième rang avec une superficie de 369,76 kilomètres carrés.

Dans le centre de l'île se situe le parc national de Garajonay, appartenant au patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 1986. Le Silbo (langue sifflée pratiquée par certains habitants de l'île), est également inscrit au patrimoine mondial depuis 2009. L'île est reconnue par l'UNESCO en 2012 en tant que Réserve de biosphère.
La Gomera est une île située dans l'ouest des îles Canaries, archipel de l'océan Atlantique constituant une communauté autonome espagnole. Elle avoisine Tenerife à l'est, El Hierroau sud-ouest et La Palma au nord-ouest.
 La Gomera est une des plus petites des îles Canaries avec une superficie de 372 km2. Un dixième de l'île est occupée par le parc national de Garajonay inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO. Peu habitée, l'île est appréciée des randonneurs pour sa nature préservée. La zone du parc national abrite une laurisylve datant du Tertiaire. 
Ce type de végétation subtropicale est formé par une variété d'arbres qui conservent leur feuillage durant toute l'année en raison de l'humidité élevée et des températures chaudes. La zone touchée est appelée « mer de nuages », de sorte que la condensation de la vapeur d'eau dans les feuilles des arbres (pluie horizontale) augmente considérablement la quantité d'eau dans le sol

Comment se rendre île La  Gomera


Comment aller à La Gomera ?

La solution la plus pratique est de prendre un vol vers Tenerife. Selon votre aéroport d’arrivée, vous avez ensuite deux possibilités :

Si vous atterrissez à l’aéroport de Tenerife Nord (Aeropuerto de Los Rodeos, code “TFN”) : il existe des vols directs entre cet aéroport et le petit aéroport de San Sebastián de la Gomera via la compagnie locale Binter Canarias. Le vol dure une demi-heure, il y a en général 2 liaisons par jour (matin et fin d’après-midi).
Si vous atterrissez à l’aéroport de Tenerife Sud (Aeropuerto Reina Sofia, code “TFS”), le plus simple est de prendre un bus (lignes 343, 111 ou 450) pour rejoindre le port de Los Cristianos en quelques stations. Ensuite, il existe des ferries pour faire la liaison avec La Gomera : la compagnie Naviera Armas propose trois liaisons par jour (matin, début d’après-midi et soir) pour un trajet d’une heure environ ; la compagnie Fred Olsen fait de même en 50 minutes environ.


Entrer aux canaries

Les ressortissants de tous les pays de l'Union européenne (UE) et de la Suisse n'ont besoin que de leur carte nationale d'identité pour se rendre aux Canaries. 
Les ressortissants canadiens devront avoir un passeport en cours de validité (pour les séjours touristiques de moins de 90 jours).





La législation espagnole vous impose d'avoir votre carte d'identité ou votre passeport sur vous en permanence pendant votre séjour, dans l'éventualité d'un contrôle de police. Mais, en pratique, vous ne risquez guère d'ennuis. Vous pouvez préférer porter sur vous une photocopie de ces documents. Dans tous les cas, une pièce d'identité originale est souvent demandée à votre arrivée dans les hôtels.
En règle générale, les contrôles à l'arrivée dans les aéroports canariens vous sembleront bien nonchalants.

Voie aérienne
Aéroports

L'excellent site Internet et le numéro d'information sur les vols d'Aena, l'autorité espagnole du transport aérien, centralisent les renseignements sur la totalité des aéroports des Canaries.
Les sept îles ont chacune leur aéroport. Tenerife, la Grande Canarie, Lanzarote et, de plus en plus, La Palma, accueillent la quasi-totalité des vols internationaux et venus d'Espagne continentale ; les aéroports des autres îles assurent surtout des vols intérieurs à l'archipel.
Les grands aéroports suivants accueillent les vols internationaux :

Tenerife Norte (Los Rodeos). Accueille presque tous les vols intérieurs à l'archipel ainsi que ceux vers l'Espagne continentale.
Tenerife Sur (Reina Sofía). Accueille les autres vols, dont la quasi-totalité des charters depuis/vers les Canaries.
La Grande Canarie se trouve à 16 km au sud de Las Palmas.
Guasimeta (Lanzarote) n'est qu'à 6 km au sud-ouest d'Arrecife.

Depuis la France

Air France et Iberia, ainsi que d’autres compagnies aériennes, proposent des vols quotidiens pour les Canaries : Tenerife, Lanzarote, Fuerteventura ou la Grande Canarie. La plupart des vols nécessitent un changement à Madrid ou à Barcelone et durent entre 6 et 7 heures selon l’escale. Au moment de nos recherches, les allers-retours les moins chers pour Tenerife, Lanzarote ou Fuerteventura coûtaient de 270 à 330 €.

Quelle île choisir lors d’un voyage aux Canaries ?


Au cas où le temps manquerait pour faire le tour de toutes les îles des Canaries, voilà quelques pistes qui pourraient nous aider à choisir quelles îles visiter, selon leurs  principales caractéristiques et nos centres d’intérêts.

Lanzarote : elle compte de nombreux volcans, et de beaux paysages volcaniques d’une manière générale. C’est l’île parfaite pour ceux qui aiment marcher et s’émerveiller devant des paysages authentiques, voir lunaires.
Fuerteventura : c’est la plus aride de toute. Les paysages sont par exemple composés de dunes. De jolis petits villages blancs sont à découvrir. Les surfeurs l’adoreront. Les plages sont généralement prises d’assaut l’été par les touristes.
Gran Canaria : elle possède de beaux paysages diversifiés et notamment volcaniques, ainsi que de nombreuses plages de sable. Elle est très animée et touristique.
Tenerife : c’est une île riche en végétation, la plus grande de toute en superficie. Le pic du Teide est un lieu à découvrir aux Canaries.
La Gomera : la plus discrète des îles. Sa végétation est riche, l’île est montagneuse, elle est idéale pour ceux qui recherchent le calme et qui apprécient la nature et la randonnée.
La Palma : une jolie île, à la végétation très complète également. Les randonneurs pourront admirer les jolies fleurs de ce lieu.
El Hierro : il s’agit de l’île la plus sauvage. Elle est composée de grandes fôrets et de jolies petites criques de sable noir. Les amateurs de plongée s’y donneront rendez-vous.

Plus...

Sites Touristiques


La Gomera, c’est où, c’est quoi ?

La Gomera fait partie des sept îles principales des Canaries, un archipel rattaché à l’Espagne qui se situe à une centaine de kilomètres au large des côtes du Maroc. Les touristes connaissent surtout les Canaries pour les îles de Tenerife et Fuerteventura, qui séduisent les amateurs de soleil et de farniente. La Gomera est beaucoup moins touristique et beaucoup plus sauvage aussi !

L’île, presque toute ronde, ne fait que 22 kilomètres de diamètre mais présente un relief très montagneux qui atteint un pic à 1487 mètres d’altitude tout de même (l’Alto de Garajonay) ! C’est l’altitude d’une partie de la station de ski française de Méribel-les-Allues…

Informations pratiques

Il y a une heure de décalage horaire entre la France et La Gomera (une heure de moins là-bas).
Les Gomeros parlent espagnol… mais il existe aussi une particularité locale : le Silbo, un langage sifflé utilisé par les pêcheurs et les paysans. Les sifflements peuvent porter jusqu’à une distance de 8 à 10 km, leur durée et leur tonalité varient pour correspondre à différents mots. Il n’existe que 60 langages sifflés différents dans le monde et le Silbo Gomero est inscrit depuis 2009 sur la liste du patrimoine culturel immatériel de l’humanité établie par l’UNESCO. A l’initiative du gouvernement, il est aussi enseigné dans les écoles locales depuis 1999 pour que la tradition se transmette aux nouvelles générations.
La monnaie locale est l’euro.
La nourriture fait la part belle au poisson frais. Vous pouvez également déguster le vin local mais aussi des spécialités comme l’almogrote (une pâte mélangeant du fromage sec, de l’ail, de l’huile d’olive et des poivrons ou du piment) ou encore le miel de palme (ou “sirop de palme”) extrait de la sève des palmiers.



Plus...

île La  Gomera

Billet banque

Drapeau