Île James

  Île James      Afrique de l'Ouest   océan Atlantique  Gambie


L'île James, officiellement renommée île Kunta Kinteh en 2011, est une petite île située sur le fleuve Gambie, à 30 kilomètres de l'embouchure du fleuve et proche de Juffureh. Elle fut un important comptoir ouest-africain pour le commerce des esclaves et est dorénavant inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO.
Un voyage impressionnant sur l'île James peut nous faire sentir l'histoire que le peuple gambien a connue de première main.

L'île James, souffrant de problème d'érosion est aujourd’hui moins visitée qu'avant et sa taille actuelle fait 1/6 de sa taille initiale. Malgré le fait que la Gambie est un pays très visité mais peu peuplé. L'île est actuellement faiblement peuplée et à part le tourisme cette île peut être qualifiée d'inactive.

C'est une île très basse, et sujette à des inondations donc nous pouvons comprendre par cela qu'il n'y a pas beaucoup d'activités s'y passant et qu'elle soit faiblement peuplée.


Comment se rendre Île James     



Guide de voyage Gambie

La Gambie, dont les côtes sont caressées par l'océan Atlantique, s'étend le long du fleuve éponyme. Enclavé dans le Sénégal, ce pays d'à peine 50 km de large réserve pourtant bien des joyaux. Savanes, plages et forêts vous mènent au cœur de réserves naturelles. Entre hôtels luxueux et villages de pêcheurs typiques, la Gambie est une contrée chaleureuse.

Trouver votre vol pour la Gambie

Pour partir à l'assaut de ce pays méconnu, l'aéroport de Bruxelles - National (BRU) met à votre disposition des vols directs à destination de Banjul (BJL). Confortable, le trajet dure à peine plus de 6 heures. Afin d'élargir votre grille horaire, vous pouvez, au départ de l'aéroport de Charleroi - Bruxelles Sud (CRL), vous rendre à Casablanca (CMN) et y embarquer à destination de Banjul. L'aéroport de Bruxelles - National vous donne également la possibilité de transiter par l'aéroport de Dakar (DKR) et d'y prendre une correspondance en direction de Banjul.

Pour choisir le meilleur vol, veillez à sélectionner une destination précise. Banjul, la capitale, possède une vie nocturne festive et animée. Kololi est une station balnéaire prisée où vous pourrez vous adonner aux plaisirs des sports nautiques. Elle est par ailleurs le point de départ de nombreux safaris. C'est à Bakau que vous pourrez visiter un surprenant jardin botanique. À Lamin, vous découvrirez un village aux habitations typiques. L'île MacCarthy, sur le fleuve Gambie, est un lieu majeur qui renferme la plus grande prison du pays. La plage de Kotu permet des balades à cheval et des sauts en parapente.

80% de la population est musulmane. Adopter une attitude respectueuse des coutumes en toute circonstance.

Des dispositions législatives d’une grande sévérité concernant l’homosexualité ont été annoncées et sont en cours d’élaboration.
Le réseau routier gambien comporte des tronçons en bon état dans la capitale et ses alentours. Les autres routes autrefois goudronnées, tout comme les pistes, nécessitent l’usage d’un 4X4. Il existe un bon réseau de stations-service. L’assurance automobile responsabilité civile est obligatoire. En cas d’accident, il est conseillé de se mettre en contact avec le poste de police le plus proche. Il convient de rouler prudemment et d’être très vigilant, spécialement lors de la traversée des villages.

Papiers : 

Pour les Français, les Suisses, les Belges et les Luxembourgeois (mais pas pour les Canadiens, sauf en cas de séjour excédant 3 mois), le visa (valable 90 jours) est obligatoire et coûte 50 € pour une entrée (80 € pour un visa à entrées multiples).

Apportez le passeport, 2 photos, un justificatif de domicile et une photocopie de votre titre de transport. En France, pour obtenir le visa, comptez au minimum 1 semaine de délai en province et 48h pour les Parisiens.

Si vous passez par Dakar, vous pouvez le prendre sur place ou bien directement aux postes-frontières gambiens :

passeport et visa ; carnet de vaccinations contre la fièvre jaune.
- Vaccin obligatoire : fièvre jaune.
- Vaccins conseillés :
vaccins universels (DTCP, hépatite B) vivement recommandés ;
traitement antipaludique (surtout entre juillet et septembre) ;
éventuellement : fièvre typhoïde, hépatite A, méningite à méningocoque, et rage.

- Meilleure saison : de novembre à mai (saison sèche).
- Durée de vol direct : pas de vol direct. Compter environ 9h de vol avec escale.
- Décalage horaire : - 2h en été, - 1h en hiver.


La traversée du fleuve Gambie se fait :

à son embouchure entre Barra et Banjul. Un service de bac assure une traversée dans les deux sens toutes les heures entre 7h00 et 23h00 ;
à Farafeni sur la Transgambienne.

Aux deux endroits, l’attente est fonction du trafic.


Plus...

Sites Touristiques



En remontant le fleuve Gambie à l’intérieur des terres, l’île James se dévoile. Elle a joué un rôle crucial durant le commerce triangulaire et la colonisation. En effet, sa position de carrefour permettait aux colons européens de pénétrer le continent africain et de faciliter le trafic pré-colonial. Ainsi, elle fut un important comptoir ouest-africain du commerce triangulaire. 



Ce patrimoine historique classé comme mondial selon l’UNESCO en 2003 fut l’une des premières voies d’entrée de l’Afrique par les Occidentaux grâce à sa position d’interface. Sa portée historique séduit davantage les étrangers et développe le tourisme. En plus, l’île James abrite de grands patrimoines historiques, à savoir, le Fort. En outre, se dressant fièrement sur l’île, ce dernier, construit en 1651, conserve des souvenirs liés à la diaspora africaine. À part le fort, cet îlot présente d’autres sites historiques comme Fort de Bullen, le bâtiment de la CFAO, la chapelle portugaise de Juffureh, les ruines de San Domingo et la batterie de 6 canons à Banjul.

Cette petite île est accessible depuis les abords du fleuve grâce aux bateaux de croisière pouvant accueillir une visite touristique aux alentours.

Ces dernières années, la Gambie particulièrement l’île James a connu un afflux de voyageurs. En effet, un bon nombre de touristes venant d’Europe (Suède, Finlande, Danemark,…) décident de découvrir les petits pays africains. L’État gambien compte saisir cette belle opportunité en s’axant sous le domaine touristique. Dans ce cadre, beaucoup de mesures ont été prises, dont les promotions sur la ligne aérienne.
Depuis 1996, le Ministère gambien, en charge du Tourisme et de la Culture, organise chaque année, un événement très célèbre : le « Festival, International Roots (Retour aux sources). Ce festival a pour objectif principal d’attirer des millions de visiteurs de la diaspora africaine. Parmi les activités, il est organisé un pélerinage spirituel d’une journée sur l’Île Kunta Kinteh et le site d’Albréda-Juffureh. La visite de l’île revêt une signification symbolique et émotionnelle pour les visiteurs qui, en s’y rendant, viennent y retrouver leurs racines. Ce chapitre de l’histoire riche d’enseignements  figure déjà au programme des cours d’histoire et de sciences humaines dans les écoles de Gambie et l’île a été inscrite comme patrimoine mondial de l’UNESCO.


Plus...

Île James

Billet banque

Drapeau