île Fogo

île Fogo                     Afrique de l'Ouest   océan Atlantique  îles Cap Vert


Fogo est une île appartenant au groupe d’îles de Sotavento, localisé dans le sud de l'archipel du Cap-Vert. Elle est située à l'ouest de l'île de Santiago.
Le volcan qui domine l'île, le Pico do Fogo, est un volcan actif. Sa dernière éruption remonte à 2014. Sur ses pentes est produit le vin de Fogo, unique vin produit sur l'archipel du Cap Vert de nos jours.

Le volcan connait des éruptions régulièrement : en 1951, 1995 et novembre 2014.

L'île est découpée en trois municipalités (concelhos). La plus étendue est la municipalité de São Filipe. Les deux autres sont celles de Mosteiros et de Santa Catarina do Fogo.

Bien que Ribeira Grande ait été le premier grand foyer de colonisation et de peuplement de l’archipel, l’île de São Filipe a toujours tenu un rôle important dans l’histoire du Cap-Vert grâce à ses ressources agricoles et à une petite industrie textile. Une société esclavagiste s’implanta rapidement dans l’île qui commença à exporter du coton, du café, du vin et des produits de première nécessité - du savon et de l’huile d’éclairage - obtenus à partir d’une plante endémique, la purgueira.L’économie florissante de l’île tenait en partie à la fabrication de panos, des pagnes de coton tissés très recherchés à l’époque. La création d’une tannerie et l’élevage de bétail et de chevaux permirent également aux commerçants de s’enrichir. La société esclavagiste fortement hiérarchisée occasionna des excès qui entraînèrent de nombreuses révoltes et rébellions, lesquelles encouragèrent les premières velléités indépendantistes au XIXe siècle. Ces revendications furent appuyées par de nombreux insulaires car Fogo reste l’île des émigrants. Les mœurs américanisées de certains d’entre eux alimentent les conversations des anciens mais personne ne se plaindra sur l’île de la présence de 4x4 rutilants ni de jeunes rappeurs.


Plus...


Comment se rendre île Fogo ?          



Transports pour aller au Cap-Vert

L'avion est le moyen de transport le plus pratique. Il existe bien un système de ferry, mais le trafic n'est pas régulier et cela reviendra probablement aussi cher que la voie aérienne. Il y a des vols réguliers depuis Lisbonne, les départs d'autres villes européennes étant moins fréquents. L'archipel compte quatre aeroports internationaux, sur les îles de Sal, Santiago, Boa Vista et Sao Vicente.

10 aéroports desservent Cap Vert et les 5 plus grands sont.
Aéroport Francisco Mendes (Praia, Cap Vert)
Aéroport international Amilcar Cabral (Sal, Cap Vert)
San Pedro Airport (São Vicente, Cap Vert)
Rabil Airport (Boa Vista, Cap Vert)
Sao Filipe Airport (Fogo, Cap Vert)

Depuis le 1er août 2017, la compagnie aérienne nationale TACV a cessé ses vols intérieurs. Ces derniers sont désormais assurés par la compagnie BINTER. 

Passeport
Les autorités capverdiennes exigent que le passeport ait une durée de validité au moins égale à six mois après la fin prévue du séjour dans le pays.

L’entrée et la sortie du territoire capverdien doivent s’effectuer à partir des postes-frontières suivants :

- Postes-frontières aériens

aéroport Nelson Mandela à Praia, île Santiago,
aéroport Amilcar Cabral, île Sal,
aéroport Cesaria Evora, île Sao Vicente,
aéroport Rabil, île Boa Vista,

- Postes-frontières maritimes (les trois ports indiqués ci-dessous, à l’exclusion de tous les autres dans lesquels il n’est pas délivré de visa d’entrée ni de sortie) :

port de Praia, île Santiago,
port Porto Grande, Mindelo, île Sao Vicente,
port de Palmeira, île Sal.

Visas
Le visa touristique est obligatoire et payant. Il doit être sollicité soit directement auprès de l’ambassade de la République du Cap-Vert à Paris, soit par l’intermédiaire d’agences de voyages. De façon dérogatoire, il peut être délivré à l’arrivée à l’aéroport au Cap-Vert.

Une prolongation du séjour touristique peut être obtenue, au Cap-Vert, auprès de la Direction de l’émigration et des frontières. L’ambassade de France à Praia n’a pas compétence pour intervenir dans ce domaine.

La demande de carte de résidence, dans le cadre d’un long séjour, fait l’objet d’une procédure spécifique, au sujet de laquelle l’ambassade de France à Praia n’a pas compétence pour intervenir.

Les cartes de crédit

internationales sont de plus en plus acceptées. Il faut cependant noter que la carte MASTERCARD n’est pas acceptée à tous les distributeurs automatiques ni à toutes les bornes de paiement SISP. La carte VISA est plus largement acceptée. Certains établissements touristiques acceptent le paiement en euros.

L’escudo cap-verdien bénéficie d’une parité fixe avec l’euro. 1 euro vaut 110,25 escudo cap-verdiens (taux de chancellerie).

Vaccinations
Aucun vaccin, n’est obligatoire. Cependant, tout voyageur passant par le Sénégal ou le Brésil doit être vacciné contre la fièvre jaune et disposer d’un carnet de vaccinations international à jour.

Températures moyennes (Praia)
21/30° toute l'année

Langue
La langue officielle est le portugais, mais on peut se faire comprendre avec l’espagnol. Les Capverdiens parlent le créole, un portugais savamment transformé mêlé à du dialecte africain, essentiellement le mandingue. À noter que le créole de Santiago est différent de celui de São Vicente, par exemple.

Téléphone
- De la France vers le Cap-Vert : le 00-238, puis le numéro du correspondant à 6 chiffres dont le premier est indicatif de l’île (neuf pour les portables).
- Du Cap-Vert vers la France : 00-33, puis le numéro du correspondant à 9 chiffres.
Toutes les îles sont équipées de cabines à cartes, cartes que l’on peut se procurer dans les postes, certaines merceria et stations-service.
Le réseau mobile couvre théoriquement toutes les îles de l'archipel.


Plus...

Sites Touristiques



Fogo

 L’île de Fogo, initialement appelée São Filipe,a été découverte en 1460 et la proximité avec Santiago fait qu’elle est la seconde île la plus peuplée. L’île a la forme d’un volcan, lequel continue d’être actif; sa dernière éruption date d’avril 1995. L’île a 476 km2 et le pic du volcan est le point le plus haut de l’Archipel avec 2829 mètres.L’île de Fogo a eu une grande importance dans l’économie capverdienne pendant les années suivant sa découverte, avec une activité complémentaire de l’activité agricole de Santiago; le coton y était effectivement cultivé et transformé en monnaie d’achat d’esclaves de la côte africaine, à la suite de la décision de la Couronne portugaise stipulant que les esclaves ne pouvaient être rachetés qu’avec les produits issus de l’Archipel. Les vêtements fabriqués avec ce coton étaient également très recherchés. Des sécheresses successives, comme dans les autres îles, ont été à l’origine d’une recherche pour une vie meilleure. Le passage fréquent de baleiniers américains, à la recherche de ravitaillement et de main-d’œuvre dans l’île de Brava, fin du XVIIIe siècle et pendant le XIXe siècle, ont conduit des natifs des deux îles à émigrer aux Etats-Unis.
Comment y arriver ?
L’aéroport se trouve à Sao Filipe à environ 2km de la ville et le port se trouve à Vale dos Cavaleiros (appelé localement Barc’ a Balêro).
Où rester
A São Filipe, on trouve Hôtels et Pensions; A Mosteiros, quelques pensions et à Chã das Caldeiras il y a Hôtel et Auberge.  
Où manger
A São Filipe, le choix est présent entre bars et restaurants ; il y en a moins à Monteiros et à Cha das Caldeiras. Pendant les fêtes, l’art culinaire est très présent et les plats typiques, la plupart avec de la viande, comme le djigoti, confectionné avec du porc, du chou et du manioc et la djagacida, avec des haricots, de la farine de maïs (rolão), du lard ou de la saucisse et aussidu xérem de festa sont très appréciés. Quant à la pâtisserie, les spécialités sont le flan de café et les sucreries de papaye, de patate douce et de potiron. Le repas peut être accompagné du vin de Fogo, de blanc, de rouge ou de rosé et pour terminer rien de mieux que la dégustation du célèbre café de l’île

Plus...

île Fogo

Drapeau 

Billet banque