île Los Lobos

 île Los Lobos  Afrique du Nord   océan Atlantique  Canaries


L’île de Lobos est un véritable petit paradis sur terre que j’ai eu l’occasion de découvrir lors de mon voyage à Fuerteventura en octobre dernier. Située entre les îles de Fuerteventura et de Lanzarote, l’île Lobos est l’excursion à ne pas manquer si vous séjournez dans le Nord de Fuerteventura : plages idylliques, paysages volcaniques et des eaux bleu turquoise… oui, Lobos a vraiment tout pour plaire !

Si l’île de Lobos fait partie du Parc Naturel de Corralejo, celle-ci n’a pourtant pas grand chose à voir avec les grandes dunes de sable de Corralejo, le petit « Sahara » de Fuerteventura, qui se trouvent à un peu plus de 2 km de là. Les paysages volcaniques que l’on peut observer sur l’île font plutôt penser à l’île de Lanzarote, située quant à elle à un peu moins de 10 km.

Les bateaux pour Lobos partent du pittoresque port de Corralejo, plusieurs fois par jour. La plupart des bateaux ont un fond en verre, mais ne vous réjouissez pas trop vite : à part quelques petits cailloux, il n’y a pas grand chose à voir au fond de l’eau pendant la traversée, qui dure moins de vingt minutes. C’est bien au pont supérieur du bateau que se jouera le plus joli spectacle : d’un côté, la vue sur les côtes de Fuerteventura et de l’autre, l’île de Lobos et au loin les côtes de Lanzarote.

Comment se rendre île Los Lobos

Vous pouvez accéder
 à El Hierro depuis les îles voisines de Tenerife, La Gomera et Grande Canarie. Il existe des vols et des ferries qui vont régulièrement à l'île et les prix des avions et des bateaux sont assez semblables.

Les îles Canaries ont leur propre compagnie aérienne - Binter - et il y a des vols quotidiens de Tenerife et de Grande Canarie à El Hierro. La compagnie aérienne vend également des vols vers El Hierro depuis d'autres îles des Canaries, mais il y aura toujours une escale à Tenerife ou à Grande Canarie.

Si vous choisissez de rester sur l'une des autres îles des Canaries et de faire une escapade d’une journée à El Hierro, vous pourriez alors prendre une location de vacances à Grande Canarie ou encore une location de vacances à Lanzarote qui est l'île la plus éloignée des Canaries, mais qui a beaucoup à offrir.

Une option plus lente, mais confortable, est de se rendre à El Hierro en ferry. Naviera Armas se rend à El Hierro six fois par semaine à partir de Los Cristianos (Tenerife). La même compagnie relie El Hierro avec l'île de La Gomera.


Entrer aux canaries

Les ressortissants de tous les pays de l'Union européenne (UE) et de la Suisse n'ont besoin que de leur carte nationale d'identité pour se rendre aux Canaries. 
Les ressortissants canadiens devront avoir un passeport en cours de validité (pour les séjours touristiques de moins de 90 jours).





La législation espagnole vous impose d'avoir votre carte d'identité ou votre passeport sur vous en permanence pendant votre séjour, dans l'éventualité d'un contrôle de police. Mais, en pratique, vous ne risquez guère d'ennuis. Vous pouvez préférer porter sur vous une photocopie de ces documents. Dans tous les cas, une pièce d'identité originale est souvent demandée à votre arrivée dans les hôtels.
En règle générale, les contrôles à l'arrivée dans les aéroports canariens vous sembleront bien nonchalants.

Voie aérienne
Aéroports

L'excellent site Internet et le numéro d'information sur les vols d'Aena, l'autorité espagnole du transport aérien, centralisent les renseignements sur la totalité des aéroports des Canaries.
Les sept îles ont chacune leur aéroport. Tenerife, la Grande Canarie, Lanzarote et, de plus en plus, La Palma, accueillent la quasi-totalité des vols internationaux et venus d'Espagne continentale ; les aéroports des autres îles assurent surtout des vols intérieurs à l'archipel.
Les grands aéroports suivants accueillent les vols internationaux :

Tenerife Norte (Los Rodeos). Accueille presque tous les vols intérieurs à l'archipel ainsi que ceux vers l'Espagne continentale.
Tenerife Sur (Reina Sofía). Accueille les autres vols, dont la quasi-totalité des charters depuis/vers les Canaries.
La Grande Canarie se trouve à 16 km au sud de Las Palmas.
Guasimeta (Lanzarote) n'est qu'à 6 km au sud-ouest d'Arrecife.

Depuis la France

Air France et Iberia, ainsi que d’autres compagnies aériennes, proposent des vols quotidiens pour les Canaries : Tenerife, Lanzarote, Fuerteventura ou la Grande Canarie. La plupart des vols nécessitent un changement à Madrid ou à Barcelone et durent entre 6 et 7 heures selon l’escale. Au moment de nos recherches, les allers-retours les moins chers pour Tenerife, Lanzarote ou Fuerteventura coûtaient de 270 à 330 €.

Quelle île choisir lors d’un voyage aux Canaries ?


Au cas où le temps manquerait pour faire le tour de toutes les îles des Canaries, voilà quelques pistes qui pourraient nous aider à choisir quelles îles visiter, selon leurs  principales caractéristiques et nos centres d’intérêts.

Lanzarote : elle compte de nombreux volcans, et de beaux paysages volcaniques d’une manière générale. C’est l’île parfaite pour ceux qui aiment marcher et s’émerveiller devant des paysages authentiques, voir lunaires.
Fuerteventura : c’est la plus aride de toute. Les paysages sont par exemple composés de dunes. De jolis petits villages blancs sont à découvrir. Les surfeurs l’adoreront. Les plages sont généralement prises d’assaut l’été par les touristes.
Gran Canaria : elle possède de beaux paysages diversifiés et notamment volcaniques, ainsi que de nombreuses plages de sable. Elle est très animée et touristique.
Tenerife : c’est une île riche en végétation, la plus grande de toute en superficie. Le pic du Teide est un lieu à découvrir aux Canaries.
La Gomera : la plus discrète des îles. Sa végétation est riche, l’île est montagneuse, elle est idéale pour ceux qui recherchent le calme et qui apprécient la nature et la randonnée.
La Palma : une jolie île, à la végétation très complète également. Les randonneurs pourront admirer les jolies fleurs de ce lieu.
El Hierro : il s’agit de l’île la plus sauvage. Elle est composée de grandes fôrets et de jolies petites criques de sable noir. Les amateurs de plongée s’y donneront rendez-vous.

Plus...

Sites Touristiques


Trekking à travers des cônes volcaniques au Nord de Fuerteventura

El sentier de Lobos (des loups), l'un des espaces les mieux conservés des Îles Canaries de presque cinq kilomètres carrés de superficie, permet de profiter de ses multiples attraits : des marais salants aux formations de petits cônes volcaniques appelés « hornitos » (petits fours). Le parcourt qui traverse l'îlot est un itinéraire circulaire qui part du quai du Puertito, ancienne colonie temporaire des pêcheurs de poissons et de coquillages de l'île qui pêchaient dans la zone.

Des marais salants historiques parmi les souvenirs du phoque moine

Le parcourt traversant l'îlot de Lobos, qu'il est possible d'atteindre seulement par voie maritime depuis le port de Corralejo, au Nord de Fuerteventura, couvre sur sept kilomètres les points d'intérêt comme les marais salants de Marrajo et le phare de Martiño, qui en 1865 a marqué la première présence humaine stable sur le territoire. Il conserve encore aujourd'hui des fours, des lavoirs, des coraux et des citernes comme un ensemble patrimonial attrayant qui s'achèvent sur des reproductions de phoques moine en hommage à la colonie éteinte de cet animal, d'où le nom de l'îlot.

Plus...

île Los Lobos

Billet banque

Drapeau